mAtos

Des chemins et des bikes

15 saisons de VTT, c’est bien sûr une myriade de pistes parcourues, une multitude de sentiers sillonnés et une foule de spots, de régions et de pays découverts et (souvent) appréciés. 15 années de « bike », c’est aussi quelques dizaines de milliers de kilomètres parcourus, quelques centaines de milliers de mètres escaladés puis dévalés et un incalculable nombre d’heures et de jours, passés en selle.

L'autre aspect d’une passion aussi dévorante, c’est un certain nombre de « spads ». Fidèle compagnon de rando, cet obscur objet de désir est, pour chaque biker, souvent bien plus qu’un simple outil lui permettant d’assouvir son amour de terre et de chemins. Le nombres de fabricants de vélos et de composants, la diversité des modèles proposés et la profusion de techniques et de matériaux mis en oeuvre, démontrent bien que le marché du VTT est très demandeur et que tout VTTiste qui se respecte, accorde souvent autant d’importance à l’aspect matériel qu’à ses propres capacités physiques et techniques.

15 ans de chemins, c’est dans mon cas, 10 bikes successifs.

GPS tout-terrain, l’improbable convergence ?

Périodiquement, entre saisons, quand mes bikes relégués au repos forcé par les premiers frimas commencent à prendre la poussière et que mes boards se morfondent encore dans la pénombre de mon atelier dans l'attente des vrais flocons fabriqués par dame-nature, le sujet des récepteurs GPS portables remonte des tréfonds de ma mémoire où l’avaient relégué l’ivresse des longues randos estivales. Objet « hi-tech » pratiquement devenu indispensable pour se diriger dans la « jungle » des grandes villes et des réseaux routiers surchargés, la véritable vocation du GPS reste pourtant, à mes yeux, son incroyable potentiel loin des voies de communications et des zones d’habitation bardées de panneaux indicateurs. Logiquement, après avoir « épuisé » la clientèle citadine, les fabricants se tournent maintenant vers ce marché de niche, pour finir d’occuper le terrain et tenter de rallier à leurs causes, les adeptes de plein air. Malheureusement, les recettes qui ont fait le succès des récepteurs routiers, ne semblent pas facilement transposables loin du bitume.

Internet Bike Shops

.... ou comment mettre à profit la mondialisation du commerce pour faire de bonnes affaires en matière de matériel VTT....

NorthWave Shield

Deux semaines que la volonté de traiter ce sujet m'habite (de cheval) : je passe dont à l'acte !

Quelques années de VTT m'ont appris que bien que le matériel ne fasse pas tout, il peut s'avérer fort judicieux de choisir ce qu'il y a de mieux pour se prémunir contre le maximum de désagréments.

La suspension VPP

Cela fait maintenant quelques années que les VTT tout-suspendus ont commencé à débarquer dans les shops. Considérés au départ, comme une hérésie, les tout'sus se sont peu à peu fait une place dans les gammes des constructeurs, pour arriver, aujourd'hui à dépasser, voire quasiment à évincer les semi-rigides. Visiblement, le concept a acquis une maturité suffisante pour lui permettre de se faire une place sur le marché du VTT et dans l'esprit de ses pratiquants.