Le Levo, comme « l’assisté » en général, possède d’innombrables qualités. Il permet de multiplier les sorties, de rouler avec des jambes fatiguées ou d’avaler du dénivelé comme s’il en pleuvait. Mais, il offre aussi l’opportunité, peut-être de plus en plus d’actualité, de boucler un itinéraire comportant 2’000 mètres de D+, avec des températures frôlant les 48° ressentis, comme ont choisi de la nommer nos voisins « macaronistes » pour parler de cette « caniculette » de début d’été.

Alors, certes, si vous pensez escalader le sentier « militaire » menant à la cabane du Col de Mille en sifflant, passez votre chemin, vous n’avez pas fini de suer, ni de « pulser ». En revanche, si pour contrer ce premier coup de chalumeau estival, vous savez apprécier un petit coup de main, ou plutôt de pédale, vous permettant de persister en selle malgré des pourcents qui s’affolent, commencez à regarder du côté du rayon des « assistés ». Vous n’allez pas être déçus, ni véritablement esseulés, à en croire les récentes statistiques concernant des ventes de deux roues à pédales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.