Semaine après semaine, l’hiver et le froid grignotent peu à peu notre terrain de jeu. Quelques degrés perdus, par ci, une fine couche de neige, par là, rien de bien convaincant. Rien, en tout cas qui, pour l’instant, soit en en mesure de nous priver de selle. Du coup, nous profitons des heures de soleil dominical pour passer en revue les différentes installations de remontées mécaniques, encore à l’arrêt, de TéléVerbier.

L’avantage d’habiter sur un adret, c’est qu’avant l’hiver ce n’est pas l’hiver. Au premier rayon de soleil, l’attrait (oui, je sais elle était facile) du plein air et du VTT revigorent un esprit que la grisaille et le froid se conjuguent, jour après jour, à engourdir. Et c’est souvent là l’essentiel. Parce qu’ensuite, une fois en selle, la brochette de divins chemins locaux se chargent d’apporter son lot de réconfort aux adeptes de l’effort ayant choisi de braver les conditions pour aller rouler.

Ceci dit, même s’il reste bon nombre d’installations à visiter, à l’aube d’un nouveau décembre, ce serait à la fois judicieux et appréciable que l’hiver, le vrai, daigne venir poser ses valises remplies d’or blanc, du côté de nos contrées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.