Longtemps envisagé, souvent discuté, enfin concrétisé ! Le SSSBT* hérite finalement du millésime 18. En fait, dans la vie, comme dans le VTT, il ne faut jamais ni désespérer, ni même s’impatienter. Les choses qui doivent se faire, finissent souvent par se faire. Pas forcément quand on les prévoit, mais plutôt quand on ne les attend plus. Et l’exploration du seul versant valaisan qui n’appartient pas « topographiquement » au Vieux-Pays, le versant sud du col du Simplon, s’imbrique comme par magie avec les quatre derniers jours du plus beau septembre de ce jeune siècle.

De ce versant sud du Simplon, on avait prévu de rouler surtout ses chemins de montagne, ses crêtes et ses cols. Alors quand le planning nous a soudainement octroyé une demi-journée supplémentaire, on s’est dit que le fond de la vallée et son célébrissime « Stockalperweg » méritait bien qu’on lui consacre quelques heures. Résultat, ce fut bien plus qu’une découverte. Une véritable révélation ! Et, si son maître d’œuvre avait été évêque au lieu de n’être qu’un brillant commerçant, banquier, politicien, militaire et entrepreneur, on aurait même pu parler d’incantation, tant ce « wanderweg » est ludique, varié, singulier, « bikable » et chargé d’histoire. 20 kilomètres de pavés ancestraux, de terre meubles, de racines dénudées et d’éboulis rocheux, épaulés par quelques improbables passerelles métalliques et galeries militaires, pour 1’400 mètres d’un dénivelé peu incliné et donc, particulièrement savoureux à rouler en parfaite décontraction.

* Simplon South Side Bike Trip