Notre vraisemblable dernière « pointe » 2016, sur le bike, sera finalement une « punta » valdotaine, celle de Chaligne, comme un symbole au moment de clôturer une saison jalonnée d’escapades chez nos proches cousins latins. L’automne s’installant, et avec lui, le froid, les prochains 2’600 mètres vaincus, quel que soit le côté des Alpes choisi, le seront probablement à skis plutôt qu’à VTT.

Paradoxe de l’automne, la journée peu engageante, débutée sous le « couvercle » cher à nos compatriotes du plateau, s’est ensuite transformée en un magnifique hymne au soleil et à la douceur, inversion des températures oblige. Autre belle découverte, plus prévisible celle-la, l’escalade d’une montagne plutôt que d’un col, ouvre d’autres perspectives, comme le phénoménal panorama offert par le sommet de la Pointe de Chaligne. Du Cervin au Grand-Combin, en passant par le Grand Paradis, le massif du Mont-Blanc et le Vélan. Et une montagne, ça offre, parfois aussi, un chemin de crête assez bluffant à rouler, comme celui qui démarre du Chaligne pour plonger sur le col Tardiva, puis coure jusqu’à l’antenne relais qui surplombe l’alpage de Collet.

Une grande et belle journée de « vélo de montagne », terminée à cuire du pain dans le four banal du village de Buthier en buvant de l’excellent Barbera à la grolle.