Nouvel épisode dans la sympathique et addictive série du vendredi, « va et découvre ton pays ! ». Changement de versant et changement d’accent pour un programme toujours aussi alléchant, aller « crapahuter » sur de nouveaux monts, de nouveaux vallons et rouler sur de nouveaux chemins. Après nos cousins « germains » du Haut, nous avons choisi d’aller rendre visite à nos cousins « valdotains » d’à côté, pour voir si les « sentieri » et les « wanderwege » jouent dans la même catégorie.

Si le vallon de Menouve ne nous était pas totalement inconnu, puisqu’en « vieux » skieurs nous avions déjà fait quelques descentes sur la célèbre « piste italienne », ex-fleuron du petit domaine skiable du Super St-Bernard, son proche cousin de Barasson, situé quelques kilomètres à l’ouest, n’avait jamais eu l’occasion de voir nos spatules, et encore moins nos crampons. Alors nous avons choisi de faire d’une pierre deux coups. D’abord entreprendre l’ascension du Menouve, pour le découvrir sous un autre angle et dans une autre tenue, plus estivale, puis plonger dans le Barasson, via ses alléchants lacets en traits tillés sur la carte, qui se sont rapidement transformés en divins chemins valdotains.

De là à aller saluer en lui tirant notre « chapeau de paille », un Monte Paglietta, qui, du haut de ses 2’476 mètres, sépare les deux vaux jumeaux, il n’y avait que quelques pas, que nous nous sommes empressés de mettre les uns derrière les autres, nez au vent et bike sur l’épaule.