Après une nouvelle semaine de printemps suisse, aussi appelé temps de « chiottes », l’embellie du vendredi était vraiment trop belle pour être sacrifiée sur l’autel du taf. Allez zou, en selle ! Ce d’autant que le roi du Maroc avait gentiment demandé à venir rouler avec nous.
– Comment ? Sa Majesté Mohamed VI est venu en visite officielle en Valais ?
– Oui. Enfin non, pas M6 « himself », l’autre roi du Maroc. PA Ier de Marrakech.
– ???
– Mais oui, le Swiss Fennec du Haut-Atlas.
– ???
– Mais si, vous savez bien, le Renf des Franchemon’
– ???
– Bon, enfin bref, prenez rendez-vous avec Stéphane (en)Bern pour revoir quelques branches tortueuses de l’arbre généalogique de la dynastie des Alaouites…

…et laissez-nous aller profiter d’une denrée rare, le soleil, et dérouler du crampon sur une autre denrée, plus abondante sous nos latitudes, le sentier valaisan.
– De là-haut ?
– Non, pas encore. Retard dans la fonte du manteau neigeux oblige.
– De là-bas ?
– Non plus. On n’a pas encore viré “piqués”, ni acheté de vélo de route, pour l’instant.
– ???
– Non, entre les deux, à mi coteau, sur le versant adret de cette large et belle vallée au milieu de laquelle coule le « Rotten ».
– Le « Rotten » ? Donc vous êtes allé dans le Haut.
– Nein !
– Alors, vous êtes restés dans le Bas ?
– Non plus. Entre les deux, je te dis.
– ???
– On est allé rouler entre Montana et Albinen, sur le Grossiwass de Varen, le transylvania de Thel, le toboggan de Rotafen et le ruban cadeau de Baljen.
– ???
– Et puis merde, pendant que vous y êtes, demandez aussi à Stéphane (en)Bern de vous faire un topo des chemins et « wanderwege » du Vieux-Pays.