Comme tous les jours de la semaine, au programme de notre “último bike día en Altea”, une matinée montante et pédalante, cagna sur “on” et pourcentages sur “más”, pour aller chasser le “renard” du côté de Sella. Et un aprèm’ descendant et “flowy” comme jamais pour boucler notre bike trip dans un “chiringito” de la plage de Porto Torres. On en aurait bien choisi à Benidorm, histoire de finir en grand, mais comme vous le savez, ou pas, les “chiringitos” ne sont pas autorisés sur les plages de la station balnéaire la plus bétonnée de la Méditerrannée. Elles sont réservées aux British et aux Russes, âgés, rouges et suants sous l’ardent soleil “valencian”. Un menu du jour finalement assez “relax”, histoire de terminer en douceur la plus belle semaine de ce que j’avais, jusque là, un peu de peine à appeler, printemps 2016.

Un grand merci à toute l’équipe de Costa Blanca Enduro Land, David, José et Dani pour avoir fait de notre séjour un rêve sur roues et sur chemins, et à Carlos, Angel et Hervé, pour nous avoir rendu la vie aussi facile que possible. Maintenant, va falloir ressortir coupe-vent et polaires délaissés pour survivre à notre retour dans les Alpes et affronter son interminable hiver qui ne veut pas dire son nom.