Quand nos chers amis du plateau suisse, avec la générosité qui les caractérise, daignent partager ce qu’ils ont de plus précieux et de plus tenace, leur stratus hivernal, certaines portions de la vallée du Rhône arrivent tout de même à conserver leur habituel coin de ciel bleu et ensoleillé.

Alors, si même l’éolien se met à épauler le solaire, ils peuvent bien garder leur nucléaire…