Quel bonheur de pouvoir caser parmi le défilé des festins de fin d’année, une brève respiration cramponnée et ensoleillée !
Quel pied de savoir glisser entre la dinde, le fois gras, la bûche et les incontournables bêtisiers tout pourris de la télé, un bon petit chemin à déguster !
Si l’embonpoint pensait pouvoir s’incruster entre nombril et cuissard, il sait désormais qu’il lui faudra aussi compter avec quelques dévoreurs de calories pas piqués des verres de sur maturés ou de pousse café. De là à finir l’année, anorexique, y a encore quelques kilomètres à avaler et un « chouïa » de gras à brûler.

Finalement, qu’importe le flocon, après Noël au guidon, voilà maintenant St-Jean au balcon.
Et comme on aime bien faire les choses en grand, on a opté pour ce qui se fait quasiment de mieux en matière de balcon, disponible à cette saison. Rive droite, vue panoramique, terrain sec et rocailleux, et, last but not least, chemin de grande cuvée.
Tatz, un 27 décembre, ça restait à faire.
Et bien c’est fait !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer