L’hiver avant l’hiver aura duré le temps d’une grosse semaine. Redoux en altitude, inversion des températures et régime du sud-ouest nous ont déjà ramené tout droit au printemps avant l’heure. En quelques jours, le manteau neigeux, de prometteur, est rapidement devenu famélique. Loin des pistes, désormais, point de salut. Ou alors, au péril de vos carres et semelles. Heureusement, le Vieux-Pays ne manque pas de petits domaines skiables, déjà parfaitement préparés et encore non ouverts aux touristes, ou alors seulement durant le week-end.

Rebelote, après la Creusaz, pour le dernier vendredi de novembre, voilà la Breya, pour le premier de décembre. Si les « A » se suivent, les ascensions varient, en dénivelé et en itinéraire. Après les chemins forestiers et la trace à faire, sur les hauteurs de la vallée du Trient, la douceur et le déroulé d’une piste rouge et damée entre Champex et sa célèbre Breya. Parfait pour parfaire un fond physique encore juvénile et peu aguerri. Du côté descente, par contre, les sorties se suivent et les séances se ressemblent. Domaine désert et piste lisses en version « full gaz ». Rien de très excitant, mais déjà du ski qui se rajoute au ski et du dénivelé au dénivelé. Même si la saison devrait encore être longue, c’est déjà tout ça de pris.