Loin de moi l’idée de vouloir vous imposer un discours moraliste ou anxiogène, mais, face aux terribles évènements de ce week-end à Paris, je voudrais juste avoir une petite pensée pour toutes ces personnes innocentes, et jeunes pour la plupart, mortes dans des conditions atroces, victimes d’une sauvagerie insensée. Je voudrais aussi rebondir sur le nom de cette crête panoramique surplombant la vallée du Rhône et, accessoirement, but de notre sortie VTT de ce troisième dimanche de novembre, encore et toujours « bikable », pour vous inciter à lui adresser une petite prière. Quel que soit le « Grand » en qui, ou en quoi, vous croyez, demandez-lui de nous aider à toujours « Garder » suffisamment d’humanité et d’intelligence, cette fine couche d’écume, qui sépare la civilisation du chaudron de la barbarie.

Voilà, et maintenant, pour redevenir plus terre à terre, c’est vraiment le cas de le dire, l’ascension vers la Grand Garde, malgré son faible kilométrage, reste toujours aussi abrupte et exigeante, la traversée de sa crête panoramique toujours aussi gratifiante et sa plongée finale, versant Est, sur Queu, Odonne, puis Ovronnaz toujours aussi délicieuse, malgré quelques premiers tronçons déjà bien mis à mal par les phases de gel/dégel.

Encore une belle journée de bike, pleine de rires et de lumière, dans un week-end de tristesse et d’obscurantisme.

Une réponse

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer