Décidément cet automne 2015 n’en finit pas de nous régaler avec ses bonne surprises. On le savait doux et radieux, on le découvre chaque jour un peu plus chaud et sec, au point de pousser le bouchon du zéro degré au-dessus de la fatidique barre des 4’000 mètres, comme le plus caniculaire des juillets.
Incroyable !
Les semaines défilent, le beau temps persiste et la douceur s’installe chaque jour un peu plus, en moyenne montagne. Ce n’est plus un été indien, c’est un été « tout court ». Octobre et novembre, nouveaux mois estivaux ?

Et, à météo exceptionnelle, itinéraire inédit. Mais oui, c’est possible ! Après des années à crapahuter à travers tout ce que le Vieux-Pays compte de zones linguistiques, de vallées latérales, de mayens, d’alpages, de cols et de chemins, on arrive à rouler sur un itinéraire dont certains tronçons n’avaient encore jamais eu le bonheur de voire passer nos roues cramponnées. Itinéraire pourtant situé sur le formidable coteau de Jeizinen, star incontestée et zone privilégiée de nos escapades printanières et automnales.

Eté sans fin et pays sans limites, le cocktail « win/win » d’une fin de saison hors normes.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer