Pour célébrer à notre manière la fête nationale, avec un jour d’avance, mais aussi avec une météo radieuse, nous avons choisi de revisiter cet original triptyque haut-valaisan. Passer de la vallée du Rhône au Mattertal en remontant d’abord le Ginals, puis en enjambant panoramique épaulement de Moosalp et, enfin, en plongeant dans les gorges abruptes menant à Embd, puis Kalpetran, reste un dessert de choix pour terminer le festin de ce juillet 2015 hors-norme (5°C au-dessus de la moyenne, aux dernières nouvelles).

Un pré-menu du 1er août gavé de « wanderweg », mais aussi de kilomètres et de dénivelé, pour un festin aussi montagneux que panoramique. Passer en revue le Bietschhorn, le Weisshorn, les Mischabel, les Fletschhorn, le Weissmies et j’en passe, sans quitter ni la selle, ni la terre rocailleuse de nos cousins du Haut redonne un véritable sens à une fête « alibi » aussi dénaturée qu’usée. Et tant pis si les discours politiques racoleurs, les « vaniteux » feux d’artifices et les patriotes d’un seul jour finissent noyés sous les fortes pluies annoncées pour demain.