« En avril, ton short de bike, ré-enfile » !
Ce qu’il y a de bien avec les proverbes, c’est qu’ils sont déclinables à l’infini et qu’on leurs faire dire tout et n’importe quoi. Même s’il faut bien reconnaître que les originaux sont souvent frappés au coin du bon sens, surtout quand il faut enfourcher sa monture « en court » avec un thermomètre flirtant avec le zéro.

Mais finalement, « qu’importe le degré tant qu’on a l’ivresse » ?