Une pointe sans nom, Euzanne n’étant que la dénomination de la vaste combe qu’elle surplombe ou l’appellation souvent utilisée par les randonneurs qu’elle attire, mais un but de rando aussi exceptionnel que panoramique, une fois les pièges verglacés de son ubac initial déjoués, avec ou sans couteaux. Côté chiffres, ses 1’250 « petits » mètres de dénivelé ont l’avantage d’être vite expédiés grâce à une ascension « compacte », tout en conversions et quasiment sans kilométrage.

En plus, ce très bel itinéraire qui vous fait passer d’un pays de « loups » à l’un des plus beau point de vue des Alpes Vaudoises, offre souvent des conditions de ski tout à fait exceptionnelles, pour peu qu’une perturbation rentrant par le nord-ouest vienne d’y déposer quelques décimètres de neige fraîche. Et comme par hasard, c’est exactement le scénario météo du début de semaine… De là à dire que nos choix de rando sont plutôt judicieux, il n’y a qu’un (millier de) pas et quelques arabesques aussi poudreuses que délicieuses.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer