Avec ce début d’hiver capricieux fonctionnant sur courant alternatif, une semaine oui, une semaine non, il est compliqué d’établir un agenda de randos régulier et motivant. Pourtant, en mettant à profit les quelques centimètres d’or blanc amenés par la brève incursion hivernale du début de week-end, nous avons réussi à « caser » une agrable sortie dominicale du côté de Vernamiège et de son incontournable Mont-Noble.

Après un démarrage à l’odeur de poix, en raison des nombreuses racines de sapins mises à mal par les carres des randonneurs, nous avons fini par dénicher une belle couche de neige fraîche à l’approche des fatidiques 2’000 mètres d’altitude. Rien d’extraordinaire. Le déficit d’or blanc reste partout impressionnant. Pas encore de “vrai” hiver, donc, mais déjà de quoi occuper son premier dimanche de beau temps par quelques moments d’ivresse profonde avant de devoir nous rabattre sur les piste du domaine skiable de Nax, même dépourvu de canons, pour regagner nos bases sans avoir à nous astreindre à une désagréable séance de sherpa.