2A-2B : des chiffres, des lettres, des aiguilles de mélèze et un toboggan.
2A-2B : un gros kilomètre de D+ sur un versant baigné de soleil dès le petit matin, un chapelet d’alpages tous plus imposants les uns que les autres, un court portage final, un panorama époustouflant et une belle journée d’automne, à défaut de notre brave été indien, évanoui dans le sillage de Gonzalo, la première tempête de l’hiver.

2A-2B : deux chemins, d’abord de crêtes, puis de combes, faux jumeaux mais vrais rubans à bonheur. Du lâcher de frein, de la glisse et du « flow » pour une longue et folle dégringolade forestière et ludique jusqu’aux platitudes terreuses de RU9, notre meilleur allié de fin de journée.
2A-2B : vous mourrez définitivement « con » si vous ne prévoyez pas d’aller, un jour, y goûter.