Le jeudi aussi c’est permis, surtout quand il est férié, comme celui de la Fête-Dieu dans les cantons catholiques. Les fervents pratiquants (de bike) que nous sommes ne pouvaient évidemment que mettre à profit cette pause religieuse de mi semaine, pour aller fêter celui sans qui aucun jour n’a véritablement de relief, le divin (chemin). Foncièrement terriens, mais néanmoins pragmatiques, nous avons opté pour un cérémonial à la fois bref et abrupt, destiné à nous élever rapidement avant de communier longuement avec les saints élus du jour. Comme en matière de religion, nous sommes loin d’être sectaire, qu’il soit de crête, de pâture, de forêt, voire même finlandais, avec nous, tous les chemins ont droit à une attention particulière et à une célébration en bonne et due forme.

Petite fête pour une grande journée vouée au culte (du chemin) sur les hauteurs panoramiques de la Grand Garde.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer