Avec un mois d’avril aussi capricieux, il vaut mieux être à l’affût de la moindre occasion pour aller rouler entre les gouttes de pluie ou, pire, les récurrents flocons de neige. Une énième perturbation en retard sur l’horaire annoncé, un foehn plus assidu que prévu ou, carrément, des prévisionnistes « à la rue », dans la météo, comme dans le cochon, tout est bon pour plus passer du temps au guidon. Nouveau vendredi annoncé gris et humide et nouvelle sortie dans la poussière des chemins et les bourrasques de notre bienfaisant vent du sud.

Le premier D+ conséquent de la saison et les cinq premières heures consécutives en selle nous ont hissé jusqu’au panoramique balcon naturel de Jeizinen. Fil conducteur de la journée, reconnaitre, à nouveau, quelques nouveaux « wanderweg » encore inconnus de nos roues à crampons. Bonne pioche ! Si l’ascension a été plus laborieuse que prévue, début de saison et jambes peu aguerries, obligent, la superbe traversée descendante sur Bratsch, puis le toboggan de Niedergampel nous ont remis plein d’étoiles, et un peu de poussière, dans les yeux à défaut d’énergie dans les mollets.

Une réponse

  1. Pa

    Pfff c est beau …
    Pour une première dans la saison, c est deja magnifique.
    Je vvveeeuuuuxxx dddeeeessss mmmmontttagggnnneessss ! :o(

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer