Nouvelle semaine copieusement neigeuse suivie d’un week-end d’accalmie, à défaut de véritable beau temps. Pour ce premier dimanche de mars, fête du Carnaval en terres catholiques, madame météo nous avait promis quelques heures de temps sec et ensoleillé à nous mettre sous les spatules, avant l’arrivée, déjà annoncée, de « Danli », la 30ème dépression de l’hiver. Bien décidés à profiter de ce créneau inespéré, nous avons opté pour une sympathique petite course hérensarde, ou plutôt hérémensarde : la Pointe de Mandelon, au-dessus de l’alpage du même nom, haut-lieu du Grand Raid VTT Verbier-Grimentz.

Point de cliquetis de roues libres, point de jurons en dialecte suisse allemand et encore moins de gobelets en carton éparpillés le long du chemin. L’hiver à Mandelon est fait de calme, de sérénité et de blancheur immaculée, y compris dans le ciel… L’épisode ensoleillé promis n’aura finalement égayé que notre pique-nique sommital, le reste de l’itinéraire étant resté désespérément emprisonné dans un brouillard aussi tenace que collant. Pas grave ! A défaut de soleil, nous avons trouvé une belle couche de « peuf », fraîchement livrée, que nous nous sommes empressés de tracer en regagnant les rives de la Dixence.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer