Après Genève, voilà maintenant que la ville de Zurich projette de construire un parc éolien. Evidemment, pas sur les bords de la Limmat, ni sur sa « Gold Coast » ou sa célèbre Bahnhofstrasse, encore moins à proximité de son ex « unique » aéroport.
Non, à Surselva.
Surselva ? C’est où ça ?
Une rapide recherche sur Google Maps et le résultat tombe. Surselva est un des onze districts des Grisons. Un canton pour zurichois en vacances, diront les mauvaises langues. Les services industriels de Zurich n’y prévoient rien moins que la construction de la plus grande installation de Suisse, 40 turbines posées entre 2000 et 2500 mètres d’altitude.
Mais oui, pourquoi pas ? Très bonne idée !

Sauf qu’il me semblait qu’une majorité de mes compatriotes urbains, résidents du plateau suisse, dans un brusque regain de culpabilité écologique, avaient signifié lors de la votation sur l’initiative Weber, le 11 mars 2012, qu’ils souhaitaient préserver l’arc alpin d’un bétonnage intensif et en conserver un maximum de charmes en prévision de leurs séances d’aération hebdomadaire ou saisonnière.
Alors quoi, les résidences secondaires, ça pue et les éoliennes, c’est beau ?

Tous les goûts sont dans la nature. Des madriers de vieux bois peuvent parfaitement déplaire et de rutilants pylônes d’acier surmontés d’hélicoptères captifs grinçants peuvent avoir du charme. Des toits d’ardoises peuvent contrarier les esprits cartésiens et des lignes à très haute tension, tracées à flanc de vallée, flatter certains regards, mais les Grisons font partie des Alpes et un bétonnage reste un bétonnage.
Ou alors, le sens du vent n’est pas le même pour tout le monde. Quand le souffle d’Eole concourt à préserver leurs intérêts, certains « bobos néo écolos » sont prêts à tolérer quelques écarts de conduite, mais quand il s’agit de tenir compte de ceux des autres, une décision populaire ne se discute pas.

Vous avez dit « girouettes » ?
Non, car ce serait faire mauvaise presse aux vraies girouettes, pour lesquelles le sens du vent dominant reste toujours celui dans lequel elles s’orientent, quels que soient leurs intérêts et ceux des autres….

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer