Saison de ski lancée avec une deuxième rando enfin loin des pistes. Loin des pistes mais en prenant quelques précautions pour ne pas avoir à défier la redoutable couche de « gobelets » responsable des avalanches qui ont emporté 12 personnes depuis le début de la saison. Les versants orientés au Sud étant considérés comme préservé de ce sournois phénomène nival et les Alpes Bernoises annoncées moins touchées par les entrées du mauvais temps remontant de la Méditerranée, nous avons porté notre choix sur un grand classique de la rive droite, l’itinéraire menant d’Aminona au Col de la Roue.

Si les conditions de neige espérées ont bien été au rendez-vous, autant du point de vue sécurité que du point de vue épaisseur de la couche, celles de la météo ont finalement été beaucoup plus capricieuses que nous nous y attendions. Les éclaircies annoncées nous ont bel et bien rattrapées en milieu d’ascension, mais les nombreuses nappes d’un brouillard tenace et collant qui ont décidé de jouer les prolongations, nous ont privé de la visibilité nécessaire pour gérer agréablement notre descente sur un manteau neigeux, certes mieux garni que prévu mais extrêmement changeant et hétérogène.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer