Rando estivale par excellence, le Restipass a, cette année, failli à sa réputation pour deux malheureux jours. Mais, si d’un point de vue calendaire, le 22 septembre ce n’est plus l’été, après un début septembre aussi froid et humide que celui que nous venons de vivre, l’épisode doux et ensoleillé qui semble s’installer a parfaitement fait notre affaire pour (ré)entreprendre cet itinéraire d’altitude, entre Leuktal et Loetschental. Je dirais même plus, faire le « Resti » en début d’automne, c’est rajouter du relief et de la couleur à une rando qui ne manquait déjà ni de grandeur, ni de beauté.

Quand l’été se fait indien, on le sait, chaque sortie en altitude peut se révéler être la dernière de la saison. Dans l’air tiède et la lumière oblique, les chemins semblent encore plus divins et les paysages plus célestes. Désertée par les randonneurs, la montagne prend des airs mystérieux et impénétrables, donnant à nos dernières sorties VTT une petite touche aventureuse qui est loin de nous déplaire.

Une réponse

  1. Vignati

    Bonjour,
    est-ce que vous pensez que le restipass est praticable en ce moment.
    Didier