Pratiquement deux mois, jour pour jour, après le débarquement tant attendu de ce beau mais trop bref été, par la porte laissée entrouverte, dame froideur s’est immiscée, ramenant avec elle, un automne avant l’heure et un défilé de perturbations qu’on aurait souhaité voir camper encore un peu sur leur Atlantique natal. En fait, rien de bien nouveau sous le soleil de plus en plus oblique, septembre est de retour, et avec lui, une folle envie de rouler, rouler et rouler encore, même si les derniers symptômes de l’inévitable « crève » automnale se liguent pour vous couper la respiration et vous vriller le crâne.

Si les « Varner » m’étaient comptées, je n’aurais pas assez de mes dix doigts pour en énumérer toutes les cuvées. Alors, comme les contes ne sont pas mon fort (et visiblement, l’orthographe non plus), l’idée de l’entreprendre une deuxième fois cette saison a facilement obtenu un vote majoritaire parmi les trois neurones que je consacre habituellement à la gestion de mon activité estivale préférée.

Du coup, avec le retour du soleil, rhume ou pas rhume, Back On The Bike et Cap to the VEV (Varneralp Eastern Variante)

Une réponse

  1. Jose c

    Merci pour cette belle sortie!
    Bravo pour le compte rendu richement poétique;-)
    Bonne continuation!