Dernière sortie d’un mois d’août particulièrement studieux, le mémorable itinéraire en boucle autour du Sérac et du Sublage, sur les hauteurs du Sanetsch, laissera son lot de traces, aussi bien dans nos corps que dans nos esprits. Un peu d’acide lactique dans nos jambes mises à mal par la longue ascension asphaltée. Quelques hématomes rougeâtres sur nos épaules meurtries par l’interminable et très « casse-pattes » portage nécessaire pour venir à bout du vallon de la Nétage et de son dédale de lapiés. Une myriade d’étoiles scintillantes dans nos yeux ébahis par l’incroyable spectacle de la remontée d’une combe des Grand Gouilles (avec un « G ») absolument féérique. Et surtout un sourire béatement figé et joliment décoré par quelques moustiques collés sur nos dents par la plongée finale via l’étonnant chemin de crête de la panoramique arête de l’Arpille.

Imaginé de longue date, repéré à pieds et évoqué régulièrement, ce circuit aussi exigeant qu’original, a finalement déroulé sous nos crampons et nos semelles sa terre noire agglomérée, sa caillasse dispersée et son enchevêtrement de lapiés en ce superbe dernier vendredi d’août.

Chronique d’une journée hors du commun en pays saviésan.

2 Réponses

  1. Jean-Marc

    Merveilleuse journée , merci au GO qui en plus m’a prêté son 27.5 : un pur régal. En trois mot : que du bonheur…..