Changement de versant – et de pays – pour une inédite journée de reconnaissance à la recherche de « l’ultimo sentiero ». L’idée de rajouter quelques « singles » à notre incontournable Fenêtre de Durand nous trottait dans la tête depuis quelques saisons déjà. Comme il n’est pas forcément raisonnable d’embrayer l’exploration d’une zone inconnue après une grosse journée de bike et plusieurs invités « au cul », nous avons décidé de profiter de ce printemps après l’heure pour aller voir à quoi pouvaient bien ressembler « en vrai » plusieurs lignes traitillées tracées en zig-zag sur la carte du Val d’Aoste.

Direction Etroubles, le point d’arrivée de la « Durand » avec comme premier objectif de la journée, l’ascension du versant sud du Mont Champ Rion et comme conséquence, printemps retrouvé oblige, la première grosse sudation de la saison. Au rendez-vous de Champillon, le point culminant du jour, deux surprises. La première, prévisible mais néanmoins contrariante : les versants adret sont encore intégralement recouverts de neige dès 2’200 mètres d’altitude. Et la seconde, espérée et donc, forcément gratifiante : les fins de nos prochaines « Durand » seront dorénavant aussi sinueuses que joueuses.