Mamert, Pancrace et Servais, les fameux saints de glace, si chers à ce mois de mai (fesse qui te plaît) ayant décidé de faire grasse mat’, nous en avons profité pour nous remettre en selle et aller tâter du « Stein » du côté de Tatz. Bonne pioche ! Après un petit matin aussi « pisseux » que presque tous les petits matins depuis… bien trop longtemps, dame météo a finalement daigné nous offrir quelques heures d’intermède sec et ensoleillé. Largement de quoi aller « rider » du caillou sur un des plus beaux « Wanderweg » que nos chers cousins du Haut puissent se vanter de posséder.

Au programme, un gros kilomètre de D+ à avaler pour retrouver puls’ et forme, mais surtout un phénoménal single tortueux comme un discours politique, poussiérieux comme gosier ayant oublié que c’était le week-end des « Caves Ouvertes des Vins du Valais 2013» et rocailleux comme le dialecte de ceux qui, autrefois, l’ont patiemment tracé, sans penser qu’un jour il ferait le bonheur de bikers motivés et inspirés.

Mattachra, Tatz, Lidu, ich liebe dich !