Un nième week-end annoncé humide ou foehnique, selon les régions, pour une fin d’hiver qui n’a manqué ni de nuages, ni de mauvais temps ? Allez, vite une petite sortie du vendredi, pour profiter des récentes chutes de neige et des dernières heures de soleil avant la semaine prochaine. Démarrage matinal et poudreux de la toujours très « moche » station de Siviez, pour aller revoir Sieur Métailler, au haut des 3088 mètres de son antécime d’hiver.

Malheureusement, de prometteuse, notre sortie du jour s’est peu à peu transformée en grosse galère. L’incroyablement rapide et intense réchauffement, lié à l’arrivée d’air doux en montagne, a d’abord transformé certaines parties de l’itinéraire, chargés de neige fraîche, en tronçons critiques à aborder, avant de rendre notre deuxième partie d’ascension de plus en plus épuisante, en alourdissant inexorablement nos peaux, à grands renforts de « bottages » tenaces et décourageants. Cerise sur un gâteau décidément « pourri », quand nous avons finalement choisi de renoncer, à l’entrée des « Crouye Grantze » les bien nommées, l’épaisse couche de fraîche, entrevue à la montée, n’était déjà plus qu’un gros un flanc « chantilly », lourd et difficilement skiable, qui a pas mal compliqué la fin de notre redescente.
Dans une saison, y a des jours « avec » et des jours « sans ». Notre 13ème sortie de l’hiver n’aura fait que confirmer les superstitions liées à ce chiffre.