« Habemus rursus hiems »*. Alors autant en profiter, plutôt que de se lamenter sur les frasques d’un printemps volage. Si nous avions, un moment, envisagé une « ch’tite » sortie en Normandie, histoire de tirer parti des excellentes conditions de neige entrevues dans les journaux télévisés de l’Hexagone, nous avons finalement choisi de rester fidèle à nos chères Alpes, où la neige et l’hiver ont finalement aussi fait leur retour. Un retour certes moins alambiqué que dans le Nord de la France, mais un retour néanmoins appréciable.

Direction le cœur de l’hiver, Place St-Pierre, pardon, Bourg-St-Pierre, pour un nouveau sommet en « B ». Après le Bonhomme du Tsapi et le Becca Colinte, il était temps d’aller voir à quoi ressemble le Beaufort. Si les 3048 mètres de ce sommet usurpent certainement quelque peu leur appellation, l’itinéraire qui y mène, lui par contre, mérite parfaitement son qualificatif de « fort beau », comme dirait nos amis du plat pays.

* Nous avons un retour d’hiver.