Tous les VTTistes ayant déjà participé au Grand Raid vous le diront, certaines ascensions sont à entreprendre « un pas après l’autre », sans chercher à regarder plus loin que le bout de ses chaussures. C’est un peu ce que nous avons fait pour cette journée de Fête Nationale (que de mon point de vue le Valais devrait cesser de commémorer). Nous avons juste changé l’échelle des Pas : d’abord celui de Lona, ensuite celui de Lovégno. L’idée d’enchaîner ces deux cols, à deux pas l’un de l’autre :-), est née suite à différentes escapades estivales et hivernales dans la région, complétées par quelques discussions concernant la « roulabilité » des différents chemins desservant la cabane des Becs de Bosson et ses environs.

Le résultat a dépassé tous nos espoirs. Si l’ascension du Lona reste un morceau de choix, la compléter par celle de la cabane des Becs de Bosson, qui se fait « presque » sur l’élan, donne accès à une des plus belles descentes que le Vieux-Pays puisse offrir. La plongée initiale dans le somptueux haut vallon de Réchy est aussi bluffante que caillouteuse, alors que la traversée vers le Pas de Lovégno vous fait transiter de la lune vers les Iles Canaries, le Tibet puis le Haut-Atlas. Et cerise sur le gâteau, pratiquement tous les singles de l’itinéraire sont au diapason de cet environnement absolument grandiose. Toujours techniques, souvent ludiques, jamais rapides, ils se succèdent pour vous faire interminablement désescalader vers les villages de la rive droite du Val d’Hérens avec un réel bonheur.