A l’heure où la première perturbation hivernale un peu carabinée pourrait nous priver du jour au lendemain de nos singles d’altitude adorés, pouvoir retourner pour la troisième fois de la saison sur les hauteurs de Varen « rider » sur son sensationnel réseau de chemins pédestres est carrément un péché auquel peu de bikers (que je connais) seraient capables de résister.

Avec sa pénurie de beaux jours annoncée, la mi-octobre est un peu le « Migros-Data » de la saison VTT. Une fois cette date dépassée, chaque beau jour roulable, surtout au-dessus des 2’000 mètres d’altitude, est à déguster avec gourmandise, mais sans trop se poser de questions sur la (ou les) suite(s).

5 Réponses

  1. Thomas

    Salut Steph.
    Nous avons fait le même tour ajourd’hui et on s’est même vu à la sortie de la gorge de la Raspille… (je pense que vous avez vu nos traces (poussantes et roulantes :-) dans la neige au Varneralp). C’était vraiment un jour magnifique.
    Nous nous sommes déjà rencontrés une fois il y’a deux mois au car postal entre Sierre et Vissoie. Félicitations pour la superbe site und viele Grüsse aus Bern!

  2. Francois

    Et bien je vois qu’on se fait plaisir en Helvétie…
    Je t’ai déjà dit que je vous jalousais secrètement?
    Alors que vous vous tapez pour la troisième fois le Varneralp, nous nous sommes avec Vincent “contentés” d’un plan bike sur champs de batailles 14-18 en Verdunois + plan picole à la spéciale belge –> impossible de reprendre le volant après 6 bières chargées nous fumes obligés de remonter en selle pour cuver sur un single…. on s’amuse comme on peu lorsqu’on est vttiste au (presk) plat pays

  3. Steph

    @Thomas :
    Salut ! Ravi de te revoir sur un Wanderweg du Valais. Tu aurais dû nous faire signe, on se serait volontiers arrêter pour papoter un peu. A part ça, si je continue à rencontrer autant de bikers germanophones fans d’AlpAvistA, je vais me sentir obligé d’en faire une version en schwyzerdütsch :-)

    @François :
    Salutations à la Belgique. En fait, hier, on a aussi pensé à vous. Pas en retrouvant des morceaux du Lapierre de Vincent sur la Varner (quoique…), mais en buvant les 2 derniers Orval (Orvaux ??) chez JP après la rando.

  4. Thomas

    Schwyzerdütsch: c’est gentil, mais je pense que la poésie basse-valaisanne souffrirait de la traduction…
    et la prochaine fois je bloque le chemin :-) (au moins si ton troupeau n’est pas aussi rapide que hier)

  5. Yvan

    Respect! Ton site, les photos, les textes, .. tout est vraiment classe! Impossible de rester un weekend tranquille avec toutes ces idées de ride dont nous ne soupçonnions même pas l’existence nous petites gens de la plaine… Pour ce prochain weekend, notre choix c’est porté sur Varneralp, a priori, on devrait arriver depuis Aminona-Tièche, des petits conseils d’itinéraire pour ne pas galérer comme dans votre aventure de 2002? Ben oui, c’est tellement une classique pour vous que les détails sur les itinéraires empruntés sont devenus pour le moins succint… Merci, encore bravo et au plaisir de se rencontrer sur un sentier!
    Yvan

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer