Du soleil, de la chaleur, un guide hors-pair , des singles de folie et une cascade de mets exotiques. Notre second été 2010 tient toutes ses promesses : premiers tours de roues nord-africains, premiers Konass’ Rides, mais aussi premières pastillas, premiers tajines, premières (mais aussi dernières) cornes de gazelles. Autre contrée, autre terrain, plus schisteux, plus argileux, plus poussiéreux, plus épineux, mais aussi autre cuisine, plus végétale et plus épicée, autres mœurs et autres ambiances. Le dépaysement est aussi grand que le bonheur de profiter de conditions météo exceptionnelles pour un mois d’octobre loin d’une Europe déjà bien froide.

Découvrir le Maroc à VTT en parcourant les contreforts de la vallée de l’Ourika, dans le Haut-Atlas au Sud de Marrakech, c’est un peu comme entamer une tournée de restaurants par un menu gastronomique à la table de la célèbre Auberge du Pont de Collonges, chère à Paul Bocuse : c’est appétissant, délicat, moelleux, gouteux et délicieusement prometteur pour la suite. Juste le temps de dépoussiérer et graisser les bikes, de retirer les innombrables épines plantées entre les crampons de nos tubeless, de remettre un peu de carburant dans le moteur (2 ou 3 Casablanca Special agrémentées de nourriture marocaine) et nous remettons le couvert demain dès l’aube.

Une réponse

  1. PR

    Magnifiques images : des photos publicitaires pour donner envie à tout le monde de pédaler… au moins pour les tajins.
    Superbe escapade pour un dépaysement hallucinant.
    Bravo pour les commentaires et le partage de vos sensations.