Ce n’est peut-être plus mon parcours de descente préféré, mais de là à hésiter entre une journée au taf, enfermé devant un écran, et un « p’tit » ride sur les singles du célèbre  « Brazilian » , y a pas vraiment photo. Encore un radieux vendredi de septembre à se mettre sous les crampons pour une saison qui commence à prendre une belle envergure, malgré des conditions météo pas toujours favorables.

Le vallon de Réchy, l’Ar du Tsan, le Col de Cou, le Mont-Noble, « The Brazilian »,  des noms qui font rêver certains bikers loin à la ronde et que nous avons la chance de pouvoir rider à volonté, ou presque. S’en priver serait un péché, même si la notoriété grandissante de cet itinéraire hors du commun, ne lui apporte malheureusement pas que des avantages. Certains secteurs de la descente sur Nax et Pramagnon ont désormais plus à voir avec un bike park sur-fréquenté qu’avec de vénérables sentiers valaisans.

Une réponse

  1. Patrick

    Dommage pour ce col de Cou. La solution “Grisonne” est peut-être la plus appropriée.
    1) Pas de VTT dans les cabines de Vercorin à Nax
    2) Pas de voiture (sauf les locaux), mais ça c’est plus difficile à toucher.
    On devrait peut-être faire une association comme http://eco-sentiers.org/

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer