Une saison peut-elle être considérée comme réussie sans une ou plusieurs « Varner » ? La réponse est évidemment non. Cette rando, devenue incontournable, est un peu le baromètre de chaque millésime VTT. Après un dénivelé positif raisonnable mais suffisant pour décourager les adeptes de casques intégraux et de gros vélos de descente, cet itinéraire à cheval sur la frontière des langues, offre une des trois plus belles descentes que le Vieux-Pays puisse proposer aux bikers amateurs de singles joueurs, mais jamais piégeux (enfin presque), virevoltants, mais jamais cassants, techniques, mais jamais impassables.

Comme chaque été, le bonheur est dans le pré, en l’occurence celui des alpages de Varen. Et quand, en plus, on a la chance de pouvoir partager ce bonheur avec quelques bikers rencontrés “sur la toile” ou au détour d’un chemin, l’exercice devient alors véritablement exceptionnel et convivial. Grande et belle journée sur les hauteurs du village de Varen, avec un itinéraire en passe de devenir aussi mythique que le célèbre “Brazilian”, les chemins défoncés en moins, le chant des cigales et l’odeur des pommes de pin en plus.

2 Réponses

  1. Bastien

    Salut Steph,
    Pour l’occasion, la formule le “hasard fait bien les choses” était loin d’être creuse.
    Merci de m’avoir fait partager vos sentiers, j’en garde un souvenir lum(s)ineux!
    A bientôt peut-être, mais sur les sentiers c’est certain!
    Et bravo pour ton site, Magnifique!
    Bastien

  2. patrick

    Fait au mois de Juin. Descente absolument incroyable, juste deux têtes de con de paysans valaisans “C’est pas pour les vélosICI” (mode accent suisse-allemands) … on est descendu 50mètre par la route pour lui faire plaisir et après ZOU de nouveau le sentier.