Où aller crapahuter lors d’une brève embellie entre deux perturbations alors que les spécialistes ( Meteorisk et SLF ) annoncent une situation avalancheuse critique, degré 4 sur l’Ouest du Valais et degré 3 à toutes les orientations, dans le reste du Vieux-Pays ?
– Entre le canapé et la TV ?
– Ouaip, ce serait probablement le choix le plus raisonnable, mais après deux semaines de Jeux Olympiques, le mauvais temps permanent de Vancouver agrémenté des commentaires avinés, pardon avisés, des journalistes de la TSR, commencent à friser l’overdose médiatique, même pour le plus fervent des amateurs de sport par procuration.
– A proximité d’un domaine skiable ?
– Pourquoi pas, mais avec des pistes saturées de touristes, l’idée est peu intéressante, voire même carrément risquée, à en juger par les compétences techniques de certains skieurs à la petite semaine.
– En forêt ?
– Oui, mais non. Les risques d’avalanche n’y sont pas forcément plus limités et les possibilités de profiter de l’incroyable couche de peuf dont le ciel nous a, une fois encore, généreusement gratifié, incontestablement plus réduites.
– Bon, mais où alors ?

Et pourquoi pas du côté du Tsa du Touno, au-dessus de St-Luc.