Ca existe les week-ends sans soleil ?
Si oui, ce n’est ni en Valais, ni cet hiver ! (pour l’instant )

L’hiver que nous vivons doit réconcilier pas mal de randonneurs avec une saison beaucoup décriée durant les deux dernières décennies. Ce millésime 08/09 renoue avec les « vrais » hivers qu’on aurait pu croire perdus à jamais : des chutes de neiges abondantes et régulières, entrecoupées de longues périodes de météo stable et de températures glaciales. Finis, et je l’espère pour longtemps, les décembre-janvier désespérément secs, suivis de chutes de neige éparses, de redoux assassins et pluies à moyenne et haute altitude. Quel bonheur de retrouver tous les ingrédients qui font les beaux hivers, et ceci, deux années consécutivement, maintenant.
L’incroyable assiduité de l’astre du jour nous incite à enchaîner les sorties pour profiter des excellentes conditions de neige actuelles. Notre objectif de ce samedi était les 2766 mètres d’altitude du Mourin, au-dessus de Bourg-St-Pierre. But non atteint, puisque ayant choisi l’option versant Nord, nous sommes venus buter en fin de course, sur une arête rocheuse bien trop délicate à surmonter pour pouvoir ensuite transiter vers le sommet. Mais comme le dit le proverbe, l’important n’est pas forcément le but, mais bien souvent le chemin qui y mène. De ce point de vue, la somptueuse combe des Plans Darrays nous a comblé. Sa remontée est de toute beauté et son itinéraire souvent délaissé par les randonneurs qui lui préfère la Crêta de Vella.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer