Ca y est ! Comme l’an passé, la neige est là, fidèle au rendez-vous de fin novembre, ponctuelle et abondante. Et, cerise sur le gâteau, le millésime 08/09 semble démarrer sous des meilleurs auspices encore, avec un froid polaire et persistant, garantissant une qualité du manteau neigeux pour plusieurs jours consécutifs. Quel bonheur de rechausser les lattes pour parcourir à nouveau la montagne, de s’élever de crêtes en crêtes pour se régaler de superbes panoramas hivernaux, de transiter de combes en combes à la recherche de la pente la plus propice ou de la neige la plus poudreuse. Vive l’hiver ! surtout quand il ressemble à un « vrai » hiver.

Après une petite sortie de réglage sur les hauteurs de la Chaux-Ronde, pour se remémorer certaines cloques oubliées depuis avril dernier et tenter de remettre au goût du jour la gestion de l’arrachage des peaux et le changement de sous-vêtements dans une tempête de foehn, nous avions mis au programme de ce lundi au soleil (si, si, ça existe, surtout en terre catholique), l’ascension du Six-Blanc. Le petit domaine skiable de Bruson, encore vierge de touristes, nous avait réservé sa meilleur poudreuse pour une sortie exceptionnelle en tous points : un soleil radieux, une température d’abord glaciale, puis parfaitement adaptée à l’effort et, surtout, une épaisse couche de « fraîche » comme on n’en voit que dans les films de Free Ride tournés à l’autre bout de la planète à grand renfort d’hélico et de dollars.

L’Immaculée Conception, un jour férié au nom prédestiné ?
Cette année en tout cas, la réponse est Yessssssssss !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer