Il était une fois dans l’Est …. du Valais un col mythique au nom étonnamment mélodieux en rapport aux canons usuels du patois local, séparant deux vallées que tout oppose. L’une, suréquipée, surbétonnée et surfréquentée, celle du Simplon, et l’autre, isolée, sauvage et méconnue, le Binntal. Réputé pour son accessibilité malgré son point culminant posé à 2’563 mètres, l’itinéraire les reliant est sillonné par de nombreux bikers à la belle saison. L’option habituellement retenue consiste en un transit Est-Ouest, en escaladant le versant nord du Breithorn à partir de Grengiols dans la vallée de Conche, ou en remontant le Saflischtal à partir de Binn, pour ensuite plonger sur Brigue et la vallée du Rhône une fois le Saflischpass franchi.

Armés de notre spray anti-loups (le conseiller d’Etat, Jean-René Fournier, tient sa recette à votre disposition) nous avons décidé de découvrir le parcours en sens inverse, d’Ouest en Est, en laissant derrière nous le bruit et la pollution de la vallée du Simplon pour pénétrer dans le Binntal à partir des vertigineux flancs herbeux du Breithorn. Délaissé par les touristes, cerné de sommets blanchis par les premières neiges et baigné dans une étonnante lumière de fin d’automne, cet itinéraire version « octobre » est tout simplement « hallucinant » : un sentier intégralement roulable serpentant au coeur d’un environnement naturel grandiose et préservé, à la beauté brute et sauvage, et à l’inhospitalité palpable….

…. ou quand les mots paraissent soudain dérisoires face aux splendeurs de Dame-Nature.