Dès l’arrivée des premiers froids, les critères guidant le choix d’un itinéraire VTT à travers le Vieux-Pays se basent sur deux préceptes fondamentaux : la rive droite de la vallée du Rhône, pour son orientation favorable, et une altitude maximale réduite, pour rester dans une fourchette de températures acceptables, permettant de rouler courageusement « en court ». Comme pratiquement tous les dimanches depuis le mois d’avril, ce 21 octobre 2007 n’a pas dérogé à la règle, avec une météo radieuse et un soleil omniprésent, mais, une fois n’est pas coutume, avec des températures exceptionnellement froides, 0° à 1’500 mètres, -6° à 2’000 et une bise à décorner les plus valeureuses reines de la race d’Hérens.

Bien au fait des particularités climatiques de notre région, nous avions opté pour une rando inédite, le long des bisses de moyenne altitude, d’Ayent et de Sion. Choix judicieux du point de vue de l’ensoleillement, mais quelque peu optimiste en ce qui concerne les températures. Les 1’800 mètres d’altitude du point culminant, le barrage de Zeuzier, associé à son orientation localement moins favorable, nous ont permis de nous ré initier aux joies du VTT hivernal, températures négatives et plaques de glace. Heureusement que la météo résolument ensoleillée de ces dernières semaines avait bien asséché certains tronçons particulièrement vertigineux de ce singulier itinéraire, sans quoi notre sortie, alternant le glacial et le très glacial, aurait bien pu se transformer en hasardeuse partie de roulette russe.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer