Programmée de longue date, cette sortie ski/snowboard fut d’abord reportée de semaines en semaines, puis ensuite d’une année à l’autre, et enfin, météo du printemps 2006 oblige, à nouveau de week-ends en week-ends. De guerre lasse, nous avons finalement choisi d’embarquer dans l’Ecureuil AS350 de Eagle Helicopter SA à la faveur d’une accalmie dans le défilé de dépressions atlantiques qui se succèdent sur l’Europe depuis la mi-février.


Une météo incertaine, puis franchement hostile additionnée de conditions de neige aléatoires, voire localement délicates ne nous ont pas permis d’apprécier à sa juste valeur tout le potentiel des 2’040 mètres de dénivelé entre le Petit-Combin et le village de Bourg-St-Pierre.

Pressés par le mauvais temps et les bourrasques d’un tempétueux vent de sud-ouest, aucun participant n’a véritablement pu mettre à profit les prometteuses pentes du glacier puis de la combe de Boveire, pour s’adonner à son sport de glisse favori. Autant skieurs que snowboarders ont dû se résoudre à fuir le vent, la neige et la pluie en déjouant tant bien que mal les pièges d’une neige alternant les couches gelées, cartonnées ou pourries selon l’altitude et l’exposition. Une journée qui aurait pu être qualifiée de « foireuse » si à notre arrivée à Bourg-St-Pierre, le sympathique carnotzet du « château de Françoise » ne nous avait pas chaudement accueilli à l’abri des ses robustes voûtes et de ses vieilles pierres pour nous permettre de nous sécher et de nous remettre de nos émotions autour de quelques (déci)litres de divins nectars rouges et blancs accompagnés de délicieux produits longuement affinés dans le célèbre fumoir de Paul.

3 Réponses

  1. osteo

    Malgré les caprices météorologiques, jolie expérience dans un univers montagneux hostile, accompagné d’un immortel :-) Merci pour les clichés

  2. paul

    Merci Stéphane de nous permettre de revivre ces moments intenses, photos très révélatrices du climat "printanier" qui régnait sur le glacier mais tellement chaleureux au carnotzet de Françoise. C’est aussi cela la montagne et le souvenir de cette journée restera gravé dans mon esprit, celui de la montée reste gravé dans mes mollets. Bonne journée et au plaisir.

  3. Victor

    Grand merci d’avoir immortalisé notre sortie qui restera inoubliable à mes yeux. Avec 25% des photos, je suis privilégié. On me vois bien dans la "face Nord". Je remercie également celui qui a trouvé une clé pour un carnotzet. Conclusion: qu’importe le temps, pourvu qu’il y ait l’ivresse (des sommets et des flacons en excellente compagnie).

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer