Si le nom claque comme un “ordre de marche” autoritaire et rébarbatif , l’endroit mérite mieux que sa connotation militaire pourrait le laisser supposer. Magnifique vallon posé entre la Tour d’Aï et le lac Léman, les vastes alpages de l’Hongrin sont un véritable condensé de cartes postales suisses : une succession de petits chalets de montagne, entourés d’immenses pâturages que broutent joyeusement de paisibles troupeaux de bovins au pelage tachetés. Bien entretenues et bien compartimentés, les prairies verdoyantes se partagent toutes les collines disponibles avec de superbes forêts de conifères, que rehausses de leurs silhouettes majestueuses des pics rocheux abrupts.

Reste que si l’endroit est particulièrement beau, il n’en est pas pour autant forcément adapté à la pratique de notre sport préféré. Relié à la plaine du Rhône par un tortueux, mais unique, ruban de bitume, le plateau de l’Hongrin, réjouira nettement plus le grimpeur routier, que le VTTiste à la recherche du “single” ultime. L’ascension via les villages d’Yvorne, Corbeyrier puis Luan, ne représentent pas le graal recherché par nombre de bikers. Même le sentier pédestre plongeant vers le village de Roche, en bordure du cours de l’Eau Froide, finira par nous décevoir : très (trop) technique et caillouteux, il contribuera à laisser un petit goût d’inachevé à une journée pourtant prometteuse.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer