Tour du Mont Blanc à VTT

Après l'annulation du Tour du Grand Combin pour cause de mauvais temps, la météo capricieuse de cet été 2002 nous a enfin permis d'accomplir un vieux rêve : faire le Tour du Mont Blanc (TMB) à VTT, dans le sens anti-horaire.
Au départ nous étions quatre participants inscrits, et au final seulement deux : Serge et Daniel. Nous connaissant très bien pour avoir beaucoup roulé ensemble (notamment en Ethiopie lors d'AbyssiRaid 98), nous décidons de partir à deux en profitant d'une des rares fenêtres météo favorables de cette période estivale qu'il faudra vite oublier.

Varneralp 02

Seconde escapade de la saison sur le Haut-Plateau : après son flanc Ouest avec le passage du col de Pochet, nous avons choisi de crapahuter plus à l’E...

Catogne

Sa silhouette massive fait tellement partie du champs de vision des gens de l'Entremont et de la région de Martigny, que finalement personne ne lui pr...

Fenêtre de Durand 02

Je pense que personne ne me contredira si je dis avoir la chance de pratiquer mon sport favori dans une région bénie des dieux. Le Valais est un petit...

Morzine/Lac de Montriond – Châtel – Chésery

Organisée un peu à l’improviste en remplacement de l’AlpTT VS3874 qui a fait naufrage dans les conditions météo apocalyptiques de ce début août, cette rando VTT s’est finalement révélée pleine de surprises... La première fut de retrouver JP fidèle au poste après une nuit de travail et seulement 5 petites heures de sommeil. La deuxième n’en fut pas vraiment une, en tout cas pour ceux qui le connaissent. Une petite vibration, trois notes de musique et le nom de PA qui s’affiche sur mon mobile : comme d’hab son désormais légendaire sens de l’orientation a encore frappé. Le voilà à nouveau à la recherche de son chemin entre Annecy et le lieu de rdv. Va vraiment falloir lui faire greffer un GPS dans son neurone, si on arrive à mettre le bistouri dessus. La troisième fut la rencontre avec Christian, alpavistien de la première heure mais éternel recalé au concours de passage du virtuel au réel par la météo exécrable de cet été avec options "humide, froid ou les deux" (souligner ce qui convient). La dernière de ce début de journée pas ordinaire fut de retrouver un ressortissant bordelais basquo-pyrénéen, Viallou, importé de force par PA pour faire prendre l’air à son vieux mulet dans les Alpes franco-suisses.