Même région, le Simplon, autre col, un peu plus à l’Est, et autre bike. Trois jours après le Nanzlicke, même battement que la saison dernière, nous sommes (re)partis à l’assaut du Saflischpass avec le Levo cette fois. A priori, s’il y a bien un « Pass » qui doit bien passer en « assisté » ça doit bien être cette porte d’entrée, ou plutôt cette lucarne de toit, donnant accès au mythique et sauvage Binntal.

Un petit matin humide et cotonneux, au départ de Rosswald, dernier village habité sur notre chemin, et un vallon isolé, terre de loups, à traverser pour retrouver une « presqu’ile » de civilisation, Ze Binne. Si l’équation ne comportait pas d’inconnues, sa résolution ne semblait pourtant pas hyper motivante, au sortir de la petite télécabine de Ried-Brig. C’est avec le nez sur le guidon et la tête enfoncée dans les épaules que nous avons pris la direction du Bergwasser, puis du Rundweg initial. Bonne décision, puisque la météo n’a ensuite cessé de s’améliorer au fil des heures et des kilomètres parcourus.

Une réponse

  1. Jean-Claude Grandjean

    Merci de nous faire vivre vos superbes journées de bikes.
    Tout simplement sublime cette rando
    et merci encore pour les conseils d’achat de bike
    A+ Coco ( un malheureux fan d’Alpavista qui roulait sur Scott lors de votre sortie de Bec de Bossons 2015 )

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.