S’il partage pas mal de caractéristiques avec feu the Brazilian, démarrage en téléphérique, proximité avec la vallée du Rhône, point culminant filtrant avec les 2’500 mètres et 2 gros km de D-, le Bolivian conserve quelques aspects qui le singularisent de son cousin « épilé ». Pour la partie montante, 1400 mètres de D+ à s’enfiler dans le mollet et, pour la descente, une succession de chemins sobres et (encore) peu fréquentés (ceci explique peut-être cela).

Deux « gros » itinéraires VTT aux spécificités comparables, l’un encore relativement peu couru, car peu connu, l’autre définitivement rayé de la carte, victime de son succès pour avoir trop souvent fait la une des revues spécialisées.

Moralité : pour rouler heureux, roulez cachés !

Une réponse

  1. Thomas

    Bonjour,
    C’est possible de m’envoyer la trace gps du Bolivian??
    J’ai bien envie d’aller voir à quoi ça ressemble ;-).

    Salutations sportives
    Thomas