Passer du sauvage et isolé Ginals au réputé et fréquenté Visptal/Mattertal, c’est un peu comme ouvrir ses fenêtres un soir de victoire portugaise au Mundial. C’est passer sans transition de la quiétude, à l’agitation, de la sérénité à l’effervescence. Mais passer du grandiose et solitaire Bietschhorn aux majestueux massifs des Mischabel et du Weissmies, c’est, à la fois, une bonne claque pour les yeux et une sacrée remise en place de l’ego.

Un seul col vraiment « bikable » permet de faire cette somptueuse transition, celui de Moosalp. Sur fréquenté, car unanimement reconnu pour ses panoramas d’exception, il n’incite pas à l’arrêt. En tout cas, pas au nôtre.
Pas grave ! Les deux chemins qui sont sensés enchanter nos roues à crampons, sont précisément situés de part et d’autre de cet épaulement unique.

Revoir Embd, une fois encore, et en être transporté (à bicyclette de préférence).

Une réponse

  1. Pitteloud J.L.

    Vos images sont vraiment toujours superbes… et je connais quelques passages.. Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.