Pour clôturer en beauté le mois d’avril le plus chaud et ensoleillé du siècle*, nous sommes retournés défricher quelques « wanderweg » oubliés ou inconnus sur notre adret préféré de ce début de saison. Chaque rive de la Lonza (la rivière, pas le site chimique) pouvant se vanter d’offrir un coteau aussi ensoleillé que fourmillant de chemins, en ce printemps béni (pour l’instant), nous avons résolument jeté notre dévolu sur celui de sa rive gauche. Ne disposant d’aucune remontée mécanique, à l’inverse de son voisin, il ne manque pourtant pas d’atouts pour la pratique du VTT. Le moins intéressant n’étant sûrement pas sa fameuse « Südrampe », sorte de passerelle (plus ou moins) horizontale, ayant le bon goût de relier entre eux bon nombre de « wandereg » descendants.

Toujours au départ de Gampel, après la piste de bobsleigh avec cailloux mouvants de Niedergesteln, nous sommes aller poser nos roues à crampons sur son proche voisin, moins fréquenté mais aussi moins rocailleux, de Wasserleite.
Bonne pioche ! S’il n’était désormais pas quasi à l’abandon, ce second toboggan serait un véritable « must ». Tortueux à souhait, mais jamais piégeux, poussiéreux en diable, mais toujours moelleux, il ne lui manque, en fait, qu’un court tronçon « North Shore » à la sortie pour éviter d’avoir à désescalader le long pan ardoisé final, bike sur l’épaule et chaussures en recherche d’adhérence.

Vous reprendrez bien un morceau de « Südrampe » pour la route ? Pardon, pour le chemin ?
Gourmands un jour, gourmands toujours !
C’est vraiment con de pas savoir dire non…

* n’étant ni météorologue, ni statisticien, je ne m’avance pourtant pas beaucoup en écrivant cela, ce mois au dicton célèbre ayant la réputation d’être souvent aussi capricieux qu’instable et notre siècle n’en comptant que 19 à ce jour.