Après le Canada, en début d’hiver, et avant la Sibérie dont la venue sous nos latitudes est annoncée pour la semaine prochaine, il était aussi judicieux qu’agréable de mettre à profit ce beau week-end « gris dessous, bleu dessus » pour entreprendre notre première sortie printanière de la saison. Les semaines se suivent et les conditions de neige varient parfois rapidement. C’est évidemment le propre du ski de rando, mais quand elles sont agréablement surprenantes, autant savoir en profiter.

Bien aidées par un foehn matinalement décoiffant, les hauteurs ensoleillées du panoramique balcon de Jeizinen nous ont offert bien plus qu’une neige digne d’une mi avril. Une moquette à poils longs ou plus ras, selon les orientations, mais dont la douceur ne s’est jamais démentie tout au long de la journée, rehaussée d’une douceur étonnante et d’un soleil de plus en plus radieux au fil des heures. Même si nous ne sommes que fin février et même si l’hiver n’a évidemment pas encore dit son dernier mot (maux ?), cette singulière tranche de printemps avant l’heure n’a finalement déplu à personne.