Il y a eu les « Twin Towers », il y a maintenant les « Twin Rides ».

Des parcours jumeaux, mais pourtant différents.

C’est le même départ, le même point de contournement et la même arrivée, mais pas vraiment le même itinéraire. C’est le même coteau, la même région, mais pas complètement le même cheminement. Ce sont les mêmes villages, les mêmes hameaux, mais reliés par des chemins voisins, parallèles ou convergents. C’est encore et toujours ce formidable versant allant de Loèche à Jeizinen, un démarrage de Gampel et une longue boucle jusqu’à Torrentalp, mais via un parcours en grande partie inédit.
On ne change pas une équipe qui gagne, encore moins un menu qui cartonne.

Dans un adret grouillant de tant de sentiers, tracer un itinéraire distinct pour chaque jour de selle ne tient finalement qu’à un peu d’imagination et un compte SwissMobile. Après toutes ces années de bike et tous ces chemins découverts, dire qu’il reste encore des « traits tillés » jamais visités parait aussi incroyable qu’hautement appréciable !

Si le ciel du Valais est (presque) toujours bleu, ses sentiers, qu’ils soient du haut ou du bas, sont probablement bien plus nombreux qu’on ne pourra jamais le chanter.

« Jeizi 17 », épisode 5 et, si les prévisions météo se confirment, probablement « The End ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.