Tout comme le chat échaudé craint l’eau froide, le biker aux pieds congelés évite de refréquenter le névé glacé.

Notre ambitieuse sortie de dimanche dernier nous ayant fait toucher des doigts (de pied) la limite à ne pas franchir pour les garder au chaud et au sec, nous avions choisi de limiter le point culminant de cette inédite escapade « mercurienne » aux fatidiques 2’000 mètres d’altitude. Y compris, ou surtout, en adret, puisque c’est le versant que nous avons définitivement élu jusqu’à la fin de la saison.

Si le Vieux-Pays ne manque pas de coteaux bien exposés situés sous la barre des 2 kilomètres sur mer, il en est un qui regorge de chemins tous plus ludiques les uns que les autres et qui dispose d’une rampe de lancement sous la forme d’un sympathique petit téléphérique dans lequel les bikers sont toujours les bienvenus.

Sans surprise, nous voilà donc « Back To Jeizinen » pour un insolite « Allerheiligen in Dorben ».

Vivre la vie pour mieux fêter les morts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.